Menu
Ésotérisme

Architecture astrale des plans et dimensions

Comprendre les plans et les dimensions est le minimum requis pour toute personne qui s’intéresse à l’ésotérisme. Cela nous permet de savoir où nous situer et surtout de pouvoir mieux visualiser le fonctionnement de l’énergie et les interactions entre les différents êtres et plans. 

Bien lire l’univers, c’est bien lire la vie.

Victor Hugo – Les Contemplations 

Pendant longtemps j’ai fait l’erreur de croire en partie ce qui se disait si et là concernant les plans et les dimensions, non pas que cela soit de véritables erreurs d’ailleurs mais bien plus un problème de compréhension et d’interprétation. Voici dans les grandes lignes ce qu’il en est réellement:

  • Les plans et les dimensions sont différents 
  • Les plans font partie des dimensions 
  • Le nombre de dimensions est illimité
  • Le nombre de plans par dimension est limité
  • De très nombreux plans sont des représentations de notre univers physique
  • La Terre ne peut changer ni de plan ni de dimension

Ok mais comment tout ceci fonctionne exactement?

 

Les fréquences dans l’Univers

On associe la fréquence de 432 Hz comme étant celle de l’univers. Pour être plus précis, il s’agit de la note fondamentale de l’univers, le premier son qui a été émis. Cette fréquence est une note très basse qui vibre en permanence et de façon constante.

La photo juste au-dessus est celle d’un ancien poste radio sur lequel vous pouvez voir le nom des villes. Chacune d’entre elle est associée à une fréquence précise et lorsque vous tournez le bouton pour passer d’une ville à une autre, vous allez balayer le spectre des fréquences.

Entre deux villes, le son va grésiller puis s’affiner petit à petit. Au début il y aura quelques interférences, vous pourrez percevoir ce qui est diffusé mais ce ne sera pas net. Enfin vous allez vous caler pile sur la bonne fréquence qui correspond à l’émission radio de la ville. 

Toutes ces villes diffusent des programmes différents de façon simultanée sur une fréquence qui leur est propre. C’est exactement ce qu’il se passe dans l’univers pour les dimensions et les plans. Chaque dimension va être définie entre 2 valeurs de fréquences mais qui ne peuvent pas être quantifiées précisément sans rentrer dans des calculs complexes.

Il y a une infinité des fréquences dans l’univers et le spectre des fréquences de chaque dimension est variable mais logique. Il sera aussi partagé entre les plans présents dans cette dimension, sachant que chaque plan est composé lui-même d’un spectre de fréquences plus ou moins important.

Si je le rapporte au son, 432 Hz est un LA qui va résonner sur une infinité d’octaves (= suite de notes) et chaque dimension est composée de plusieurs octaves qui peuvent être fractionnés en plans, d’où le fait que l’on parle aussi d’harmoniques. 

 

 

J’ai pour habitude de représenter l’univers en couche en prenant soit l’exemple de mille-feuilles superposés où chaque gâteau représente une dimension avec ses plans. Je parle aussi souvent d’immeuble où on habiterait pour comprendre les interactions entre les plans comme on peut l’avoir avec des voisins. Je me rends compte que ce n’est pas forcément la meilleure représentation car il est difficile d’assimiler des fréquences généralement représentées de façon linéaire à un modèle 3D qui peut facilement induire en erreur.

Pour se déplacer sur les plans, il suffit de changer de fréquences, c’est ce que l’on fait lors d’un voyage astral par exemple. Attention tout de même, nous sommes limités par nos propres fréquences, il n’est pas possible de voyager sur l’intégralité du spectre des fréquences. Un humain sera généralement limité aux fréquences supérieures les plus proches. 

Les 1ère et 2ème dimensions 

Ces dimensions sont plus connues sous le nom de Bas Astral puisque c’est le lieu de vie des entités de basses vibrations.

La 1ère dimension est une représentation de notre plan physique mais sans la nature. Il faut la considérer comme des terres arides et instables du fait de leur caractère plus ou moins volcanique. Les êtres qui sont présents dans cette dimension sont soit de nature éthérée, soit incarnés dans leurs fréquences. 

La 2ème dimension est une dimension intermédiaire, rien n’y vit, c’est un espace de transition entre la première et la troisième dimension. Il faut se la représenter comme l’intérieur d’un orage sans la pluie ni les éclairs mais avec beaucoup de perturbations électromagnétiques et un environnement plus ou moins stérile.

La 3ème dimension

Il s’agit de la dimension physique, celle de l’expérimentation de la matière et de l’égo, elle comporte 7 plans. En ésotérisme, on représente souvent les plans nommés ainsi:

  • Plan divin, spirituel ou céleste
  • Plan boudhique
  • Plan causal
  • Plan mental, supérieur ou inférieur
  • Plan affectif, astral ou émotionnel
  • Plan éthérique 
  • Plan physique 

Ce qui me gêne en premier dans cette dénomination est le fait d’associer notre propre structure énergétique à chacun de ces plans sans prendre en compte leur nature même et la vie qu’ils abritent. De plus cette classification n’est pas représentative de la réalité d’un point de vue vibratoire. Elle est aussi en opposition avec le chamanisme nordique qui décompose notre dimension en 9 plans répartis sur 3 mondes, comprenant 3 royaumes chacun.

  • Le monde supérieur
  • Le monde moyen ou transversal
  • Le monde inférieur

Selon cette tradition nous vivons dans le deuxième royaume du monde moyen. Cela veut dire que nous sommes situés au milieu avec 4 royaumes supérieurs et 4 royaumes inférieurs. Ce qui diffère complètement de la hiérarchisation classique qui nous situe dans les fréquences vibratoires les plus basses de notre dimension.

Ma propre expérience m’a permis de constater qu’il existe bel et bien des fréquences inférieures à notre plan physique tout en restant dans notre 3ème dimension, pour autant je ne suis pas spécialement attachée à la tradition nordique sauf quand je travaille les runes. 

De la 4ème à la 15ème dimension

Ces 12 dimensions fonctionnent exactement comme la nôtre bien que leurs nombres de plans peuvent varier puisque chaque dimension ne comporte pas exclusivement 7 plans, cela peut-être plus ou moins. La vie n’est pas non plus représentée sur tous les plans, il arrive que certains d’entre eux soient exclusivement des « soupes énergétiques ». Il s’agit d’un terme parfois utilisé pour imager la composition d’un plan, un mélange d’énergie en apparence non structurée. 

La 16ème dimension

Cette dimension se présente comme les précédentes, une succession de plans portant la vie. Sa particularité fait que c’est une dimension de transition avant d’accéder aux dimensions supérieures. Cette dimension est comme cryptée, seuls les êtres qui y vivent ou ceux dans les dimensions qui lui sont supérieures peuvent la voir parfaitement.

Au-delà de la 16ème dimension

Ceux sont typiquement les plans supérieurs réservés aux Êtres supérieurs toutes catégories confondues, aux Planificatrices de la Source, on y trouve aussi les Annales Akashiques.

Le plus grand respect doit s’imposer lors de nos contacts et voyages astraux.

Il est impératif de prendre en considération que les humains ne peuvent accéder à toutes les dimensions supérieures à la nôtre, qu’il existe des règles de bienséance et de sécurité propre à la globalité des plans où ils seraient en mesure de se rendre.

Voyager dans l’astral nécessite une grande prudence

Je fais volontairement une mise en garde rapide envers les fausses croyances qui peuvent circuler. Non voyager dans l’astral n’est pas dangereux mais comme tout voyage, cela nécessite une préparation, une connaissance et un respect des règles qui régissent le lieu où l’on va se rendre et des conditions de cette sortie astrale. 

Je mets en garde aussi contre les phénomènes d’addiction. Certaines personnes compensent une vie terrestre fade par un abus de voyages astraux. Effectivement on peut visiter des lieux magnifiques, s’isoler dans les nature, rencontrer des êtres bienveillants et curieux de nous découvrir mais cela ne sont que des expériences et non une fin en soi. Trop sortir de son corps dans de mauvaises conditions physique et psychologique peut avoir un impact négatif sur notre vie. 

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.

Hermès Trismégiste

5 Commentaires

  • Cardeilhac
    14 avril 2020 at 21:36

    Bonjour Elodie,

    Tout d’abord je tiens à vous remercier pour ce blog et vos vidéos qui, pour une novice comme moi, sont très clairs et véritablement passionnants. C’est une chance de vous avoir découvert pendant ce confinement !

    Je m’interroge simplement sur le nombre de dimensions. Comment pouvons-nous connaître leur nombre si nous ne pouvons accéder qu’aux dimensions les plus « proches » de la nôtre? Vous dites d’ailleurs qu’au delà de la 16eme c’est « crypté ». Sont-ce les êtres supérieurs rencontrés dans une dimension proche de la nôtre et accessible lors’d’un voyage astral qui nous donnent donc ce type d’information ?

    Je vous remercie d’avance de votre réponse,,

    Bien à vous,,

    Camille

    Répondre
    • Elodie
      15 avril 2020 at 07:26

      Bonjour Camille,

      Nous ne connaissons pas le nombre exact de dimensions justement car après la 16ème, qui est une dimension de transition, il y en a d’autres mais impossible de savoir combien.

      J’ai pu rencontrer par l’intermédiaire de Horus des êtres venant de la 16ème dimension qui avaient abaissé leurs vibrations pour se rendre accessibles. Ce sont eux qui m’ont expliqué qu’ils n’avaient pas idée du nombre de dimensions exact car très rapidement après la leur, ce sont les êtres supérieurs et autres mandataires de la Source qui y vivent et qui protègent les origines de la Source.

      Il faut comprendre aussi que les dimensions fonctionnent sur le principe des fréquences en hertz, vu qu’il y a une infinité de fréquences, c’est compliqué à un moment donné de savoir où est la limite et si il y en a une. Possible que nous le sachions jamais et c’est très bien ainsi, nous avons déjà beaucoup à faire dans notre dimension.

      Bonne journée

      Répondre
      • Cardeilhac
        16 avril 2020 at 13:05

        Bonjour Elodie,

        C’est très clair, merci beaucoup 🙂

        Bonne journée,

        Camille

        Répondre
  • Elise
    3 mai 2020 at 09:22

    Bonjour Elodie,
    Merci, c’est pas évident de traiter aussi clairement un sujet où on passe des doubles hélices aux poupées russes…
    Que veux tu dire par : ”De plus cette classification n’est pas représentative de la réalité d’un point de vue vibratoire.“ ?
    Les 7 plans décrits de manière classique ne correspondent pas à des bandes de fréquence ? Ils seraient en réalité mélangés ?
    Autre question, on parle beaucoup de la 5ème dimension en ce moment. Plusieurs dimensions peuvent cohabiter sur le même plan physique ? Il y aurait donc des intersections entre les dimensions, ce qui n’est pas compatible avec un millefeuille mangeable 😀 À moins que tu parles d’un mille-feuille quantique ? Quel est ton ressenti à ce sujet ?
    Merci, belle journée !

    Répondre
    • Elodie
      3 mai 2020 at 09:31

      Les plans décrits de manière classique ne correspondent pas à la disposition réelle dans notre dimension. Par exemple le plan physique n’est pas le plan le plus bas mais le 3ème en réalité. Le « divin » n’est pas le 7ème mais bien encore plus loin dans les dimensions puisque cela correspond aux nombreux plans inconnus où se situe la Source.
      Cette histoire de 5ème dimension est juste aberrante, la planète ne peut pas changer ni de plan ni de dimension, même si elle augmente ses fréquences vibratoires, elle est obligée de rester dans la limite de son propre plan physique sinon cela veut dire qu’elle passe dans d’autres plans là où il y a déjà d’autres représentations de la Terre, donc ce serait un collapse total.

      Répondre

Laisser un Commentaire